ROQUES Louis

Roques

Né à Lacassagne (Hautes-Pyrénées) en 1905, dans une famille de paysans. Instituteur dans le Pas-de-Calais et dans l'Aisne de 1929 à 1940.

Prisonnier de guerre, évadé, il rentre dans sa Bigorre natale où il reprend son activité d'instituteur. Il se tourne vers le professorat en Cours Post Scolaires Agricoles jusqu'en 1965.

Officier des Palmes académiques, il décède en 1983 à Tarbes.

Très en osmose avec le milieu rural pyrénéen, il écrit les monographies de la Ferme St Ferréol à Chis et de Lacassagne, participe avec Marius Noguès à la fondation des « Écrivains Paysans ».

Érudit local, il écrit Rabastens en quête de son passé et s'attaque à l'histoire de Pélot l'Aisné ou la vie mémorable d'un hors la loi bigourdan.

Son journal de prisonnier fera l'objet d'un livre Ma drôle de guerre… ma drôle de captivité, réservé à ses proches (1972).

Bibliographie :

  • Monographie de la Ferme Saint Ferréol à Chis – H.P., 1954
  • Monographie de Lacassagne H.P., déposée en Mairie.
  • Rabastens en quête de son passé, Éditions Hunault (épuisé), 1972
  • Pélot l'Aîné, articles publiés par le journal La Nouvelle République des Hautes-Pyrénées, de septembre à novembre 1976. Ces articles ont fait l'objet d'un livre préfacé par Guy Cassagnet aux Éditions du Val d'Adour en 2014.

Ses ouvrages

Pélot l’Ainé, suivi de la vie mémorable d’un chef de brigands